Selon la recherche, le colorisme est toujours un problème

Quand il y a du racisme, il y a aussi du colorisme.

C’est peut-être un terme inconnu, mais pour ceux qui l’ont expérimenté, c’est un terme qu’ils connaissent très bien.

Colourisme: «Préjugés ou discriminations envers les personnes à la peau foncée, généralement parmi les personnes du même groupe ethnique ou racial». ¹ En d’autres termes, les personnes à la peau plus claire ont tendance à être plus favorisées que celles dont la peau est plus foncée.

Certains l’appellent «privilège de la peau claire».

Selon le top 40 britannique de 2017, 17 artistes solo féminines étaient d'origine noire, mais la majorité d'entre elles avaient la peau claire. Il semble que l'attrait soit séduisant: les gens en général , pensez que ceux avec une couleur de peau plus claire sont plus attrayants, donc toute l’attention leur est portée

Cependant, on peut affirmer qu'un changement peut être constaté dans les médias. Un grand changement que j'ai vu concerne la télévision et les films, avec des réalisateurs nommant des individus à la peau plus foncée. Par exemple, les acteurs de Black Panther sont principalement des acteurs et des actrices à la peau sombre.

Lupita Nyong’o et Letitia Wright.

Bien que cette diversité apparaisse dans les médias, le colorisme reste un très gros problème ailleurs, notamment en Asie. L’acceptation croissante des teintes de peau plus foncées est évidente mais lente. Les pays d’Asie de l’Est privilégient ceux qui ont la peau plus claire et de ce fait, les pays d’Asie du Sud-Est sont de plus en plus influencés. Selon Synovate, une entreprise mondiale de marketing, près de 40% des femmes utilisent des produits blanchissants et éclaircissants pour la peau dans des pays tels que Taiwan, Hong Kong, la Corée du Sud, la Malaisie et les Philippines.

Cette obsession d'avoir une peau plus claire provient de l'histoire et peut être retrouvée dès la période Han.

Anne Rose Kitagawa, conservatrice adjointe des arts japonais au Sackler Museum de Harvard, a déclaré que «l’idéal féminin des femmes de la cour à l’époque Han était une peau blanche d’une blancheur presque surnaturelle. Visages arrondis comme la lune, longs cheveux noirs. Vous pouvez voir comment une culture qui a maintenu cet idéal précoce pourrait continuer avec un idéal voulant que la peau claire soit synonyme de beauté. »⁵ Ainsi, cette vision d'une peau plus claire est devenue un symbole du statut économique.

Aux Philippines, un panneau publicitaire annonçant un produit blanchissant. «Kutis mayaman» se traduit par «peau riche», indiquant à une personne que s’ils achètent ce produit, ils auront une «peau riche».

Lorsque j’ai grandi aux Philippines, chaque fois que je me risquais à jouer, ma mère me disait toujours de ne jamais rester au soleil trop longtemps, car je deviendrais plus bronzante et plus sombre. Quand j'étais jeune, je n'ai jamais vraiment compris pourquoi.

Avoir une peau plus claire signifiait en quelque sorte que vous apparteniez à une famille riche - une famille qui aurait les moyens de payer des ouvriers, des domestiques, etc. Si vous avez un teint plus foncé, cela signifie automatiquement que vous faites partie de cette dernière - vous travaillez dans les champs avec le mot 'pauvre' est gravé sur votre front.

Chaque fois que je retournais aux Philippines pour des vacances, des produits blanchissants et éclaircissants étaient marqués partout. Les magasins contenaient une variété de crèmes blanchissantes de différentes marques et publicités vous indiquant que le meilleur choix était une peau "plus juste".

Il y a eu un moment où je me suis senti si dégoûté, mais j'étais incapable d'exprimer mes propres opinions parce que je devais rester poli. Pendant mes vacances, un ami de la famille m'a conseillé de rester à l'écart des hommes à la peau noire et plus foncée lorsqu'il s'agissait de rencontres amoureuses.

"Vos enfants vont finir dans le noir, et vous ne le voulez pas", a-t-elle dit, et je me suis imaginé la frapper avec une brique. Je devais rester poli avec une personne dont les paroles n’émanaient pas de politesse. Mais cela m'a fait comprendre que le colorisme et le racisme sont étroitement liés, même si leurs significations sont complètement différentes. D'une certaine manière, le colorisme peut être perçu comme du racisme dans sa propre race. Je le vois certainement de cette façon.

Par rapport à des pays tels que l'Angleterre, on voit la plupart des gens prendre un bain de soleil en été pour atteindre un teint tanné; Les amis et les familles prévoient même des vacances dans les pays les plus chauds pour profiter des différents climats, mais aussi pour revenir avec un teint plus foncé.

Alors que les rayons des magasins asiatiques regorgent de produits blanchissants pour la peau, les Britanniques semblent se féliciter de l’idée d’avoir un teint plus foncé, car la plupart des magasins contiennent des produits autobronzants. La majorité l’appelle «faux bronzage».

Selon Statista, à partir de 2017, Belfast est devenue la «capitale du bronzage artificiel du Royaume-Uni», avec 19% des personnes appliquant des produits de bronzage sur leur peau, de manière autonome ou professionnelle, sur une période de 12 mois⁶. J'ai aussi vu des magasins de bronzage en me promenant en ville, alors que les Philippines étaient le contraire.

Le colorisme peut aussi être perçu comme une influence découlant de moments historiques. Les Philippines ont été autrefois colonisées par l’Espagne et les États-Unis. C’est peut-être pour cette raison que l’on adore les personnes dont le teint est plus clair: l’idée que la supériorité vient avec une peau plus claire a été aidée par les Espagnols et les Américains.

De même, dans d’autres pays asiatiques, les moments historiques jouent un rôle important dans cette question. Selon l’historien Gerald Horne, la victoire des Alliés lors de la Seconde Guerre mondiale a façonné cette idée de supériorité apparente:

«L’aspiration de beaucoup d’Asie à la blancheur est le reflet de l’idée selon laquelle les puissances de l’Atlantique Nord ont été les« gagnants »et doivent donc être imitées.» ⁸

Cela pourrait-il être également le cas avec le colorisme au sein de la communauté noire? L’asservissement des Noirs dans le passé est profond et on se souvient de nous aujourd’hui, mais cette histoire tragique de l’esclavage pourrait-elle être la cause du colorisme? Les gens qui qualifient de belle les couleurs de peau plus claire peuvent être influencés par l’histoire à leur insu. cela pourrait aussi être une question de préférence.

Selon les recherches, le colorisme existe encore de nos jours et j’espère qu’un jour viendra où personne ne se sent moins beau à cause de la couleur de sa peau.

Références:

  1. https://fr.oxforddictionaries.com/definition/colourism

2–3. Wilson, Cherry. "Le colorisme: les femmes noires à la peau claire ont-elles plus de facilité dans le showbiz?" BBC Newsbeat. https://www.bbc.co.uk/news/newsbeat-44229236

4–5, 8. Martin, Phillip. "Pourquoi la peau blanche fait fureur en Asie". PRI Global Post. https://www.pri.org/stories/2009-11-25/why-white-skin-all-rage-asia

6. McCarthy, Niall. "Les fausses capitales britanniques du bronzage". Statista. https://www.statista.com/chart/10099/the-uks-fake-tan-capitals/

7. «Le colorisme aux Philippines». Wiki UBC. https://wiki.ubc.ca/Colourism_in_the_Philippines