Faire connaître les participants à la recherche

Illustration de Fauzan Arif

Au cours des 10 dernières années, la technologie en ligne a connu une croissance extrêmement rapide. Le slogan «la vie en main» se manifeste dans notre vie quotidienne, où nous pouvons faire presque toutes les activités simplement en cliquant sur le minuscule clavier de ce que nous appelons souvent la «petite boîte intelligente».

Cette accélération du développement technologique nécessite que les utilisateurs, en tant qu'utilisateur, s'adaptent rapidement et maintiennent le rythme pour obtenir le maximum d'avantages.

Après tout, c’est la raison pour laquelle nous créons de la technologie: pour simplifier la vie, n’est-ce pas?

Pour moi, travailler comme chercheur UX est une bénédiction déguisée, car j’ai le privilège de voir et d’entendre la réaction des gens dans leur expérience, tout en interagissant avec cette technologie sophistiquée sous forme de produits ou de services.

Permettez-moi donc de partager l'un des principaux défis de mon expérience d'un an en tant que chercheur UX dans l'un des plus grands secteurs du commerce électronique en Indonésie, Blibli.com: comment obtenir «l'essence de l'information» des participants à la recherche.

Je réalise que mon expérience est encore jeune sur le terrain, alors j'ouvre ma porte et j'accueille toutes les opinions, n'hésitez pas à écrire un commentaire. :)

Pour ceux qui travaillent dans le domaine de la recherche, il va sans dire qu’inviter les clients à participer à un entretien de recherche constitue un défi.

Lorsque nous avons déjà invité les participants avec succès, nous espérons que l’entrevue se déroulera sans heurt et qu’elle recueillera autant d’éclaircissements. A cette occasion, nous traitons avec de nombreux types de clients et obtenons parfois des participants «non pertinents». Et à ce moment-là, nous devons faire en sorte que ces participants partagent honnêtement ce qu'ils pensent et pensent de l'utilisation de notre produit ou service.

Un autre défi est de savoir comment puiser dans ces différents types de participants.

Un de mes mentors dit:

Il faut une bonne question pour avoir la bonne réponse.

Ok, alors, comment poser «la bonne question pour obtenir la bonne réponse»?

Ce que je vais partager, c’est mon expérience avec de nombreux participants à la recherche et la façon dont j’ai essayé de poser les «bonnes» questions.

D'après mon expérience, la conversation se passe bien lorsque je sais à quel type de personne je traite, alors j'ai essayé de l'adapter lorsque j'ai affaire à un participant à la recherche. J'ai essayé de classer les participants en fonction de leur comportement en matière de communication. Cette catégorisation aide beaucoup à obtenir «l’essence de l’information» d’eux.

Le tuti bavard

Ce participant est gai, chaleureux et enjoué. Vous pouvez le voir et le sentir lorsque vous leur serrez la main pour la première fois et regardez les étincelles dans leurs yeux.

La bonne chose à leur sujet est qu'ils aiment parler. Seulement en posant une question, elle partagera toute son expérience et elle sera honnête! Ils partagent vraiment leur expérience personnelle, la bonne comme la mauvaise.

Le défi avec eux est lors de la réponse, parfois cela conduit à un sujet sans rapport, alors en tant que chercheur, nous devons pouvoir toujours le ramener à la ligne directrice de recherche. Bien que la conversation soit intéressante, rappelez-vous de ne pas vous laisser emporter par une discussion sur un sujet sans rapport.

Le condro prudent

Vous pouvez voir et sentir par la manière dont il s'habille (généralement soignée, la chemise est glissée dans son pantalon) et par la façon dont il parle (faible ton et lenteur).

Quand nous demandons quelque chose, il répondra avec attention et vous entendrez souvent ceci

“Ini menurut saya ya…” - “C'est mon opinion…”

"Ini kalau saya, ga tau kalau yang lain ..." - "Je ne connais pas l'expérience d'autres personnes, mais mon expérience est…"

“Mungkin kalau client est resté couché, tapi saya…” - “Peut-être que ma réponse sera différente des autres…“

Ils estiment que l'entretien doit les examiner ou les juger. Pour que la réponse soit fluide, le chercheur doit toujours rappeler que l'entretien est sur le point d'entendre leur véritable expérience. Nous apprécions donc toutes les interactions bonnes et mauvaises avec le produit ou le service. Nous pouvons également dire que leur mauvaise expérience ou leur opinion est importante pour l'amélioration et que leur prochaine interaction est lisse et meilleure afin que l'objectif soit de fournir un produit ou un service utile, utile et simplifiant la vie.

Le messager maman

Ce type de participant est le contraire du Careful Condro. Si Condro souligne souvent que c’est sa véritable expérience, Maman, de l’autre côté, répond souvent du point de vue des autres.

Nous entendrons souvent

“Kalo orang-orang biaisanya sih…” - “C’est ce que font habituellement les autres…”

"Pengalaman temen saya gini ..." - "Sur la base de l'expérience de mon ami ..."

“Kakak saya pernah tuh kejadian…” - “Mon frère a déjà vécu cela…”

Maman est comme un messager qui raconte les histoires des autres. Mais nous devons nous rappeler que c'est lui que nous voulons interviewer. Nous voulons entendre son expérience plutôt que celle des autres personnes, nous devons donc toujours nous souvenir de son expérience une fois que Maman a fini de «transmettre le message» à propos de l'expérience d'autres personnes: «Et toi?» «Avez-vous déjà vécu cela? vos histoires! »Et dans la question suivante, nous devons souligner que nous devons d'abord entendre son expérience.

L'expert Elbert

Si vous avez déjà interrogé un participant qui connaît non seulement votre produit ou service, mais également la société et même le produit ou le service similaire d'une autre société, cela signifie que vous avez déjà rencontré l'expert Elbert. Tout d'abord, il partagera son expérience avec votre produit ou service, après quoi il comparera votre produit ou service avec les concurrents. Il est méticuleux! Il connaît la force et la faiblesse du produit ou du service de chaque entreprise. Parfois, ce type de participant peut également identifier une chose similaire à partir d’un type de produit ou de service différent.

Si votre recherche recherche l'inspiration, avoir l'expert Elbert comme participant est une bonne chose, car il peut partager un point de vue différent, mais si votre recherche a pour but d'améliorer (en faisant des tests d'utilisabilité), sa réponse pourrait être biaisée. Pour éviter cela, rappelez-lui toujours de se concentrer sur ce qu'il ressent lorsqu'il interagit avec le produit / service testé.

Le Kiki tranquille

C'est le type de participant le plus difficile, celui avec une réponse courte

"Udah bagus." - "C'est déjà bien."

"Ok, kok." - "Bien."

"Ya, gitu deh." - "Uhmm, c'est tout!"

Malgré tous les efforts que nous avons déployés pour trouver le participant idéal à la recherche, nous avons parfois Kiki assis dans notre fauteuil et nous ne pouvons pas l'éviter.

Certains disent que la personne calme sera à l'aise pour raconter des histoires lorsqu'elle fait confiance à la personne. Nous devons donc gagner sa confiance dans un court laps de temps. Ne soyez pas trop envahissant car cela la rendra plus fermée.

D'habitude, je raconte mon expérience en premier. Cette technique réussit souvent à la mettre suffisamment à l'aise pour commencer à la raconter.

Sommaire

Les objectifs de l'expérience utilisateur consistent à comprendre ce que les gens ressentent lorsqu'ils interagissent avec notre produit ou service. La recherche est l’une des activités pour comprendre et faire en sorte que la recherche se déroule bien:

  • Nous devons poser la bonne question pour obtenir la bonne réponse.
  • Nous devons connaître nos participants à la recherche avant de poser la bonne question.

C’est une compétence que nous devons pratiquer encore et encore. Alors mes collègues chercheurs (UX), affinons toujours nos compétences! :)

Si vous ne faites que communiquer, vous pouvez vous débrouiller. Mais si vous communiquez habilement, vous pouvez faire des miracles.
~ Jim Rohn, philosophe des affaires

Si vous souhaitez postuler à un poste à temps plein ou à un stage en tant que concepteur UX ou chercheur UX, Blibli.com recrute actuellement! Envoyez votre CV à recruitment@blibli.com et obtenez la chance de travailler avec d'autres concepteurs et chercheurs UX avec leurs propres histoires.