Réflexions sur l'avenir: comment l'éphémère devient solide

Les progrès de la neurotechnologie ont le potentiel de nous donner le pouvoir de manipuler directement le monde avec nos pensées. Mais les possibilités ne commencent que là. Alors que la société commence à prendre pour acquis cette agence renforcée, nous avons, en tant qu’espèce, un potentiel énorme pour mieux nous comprendre et comprendre le rôle important que joue la pensée dans la construction des fondements de notre réalité.

Nos pensées vont devenir nos mains

Grâce à un logiciel tel que celui développé par Neurogress, qui exploite une intelligence artificielle avancée pour apprendre nos processus de pensée, nous parviendrons à un contrôle de la pensée complexe et nuancé des périphériques autour de nous. La distance entre vouloir que quelque chose se produise et le faire se produira sera aussi petite qu’envoyer un ordre de pensée.

Cela améliore la commodité, mais les implications vont plus loin que la simple commodité. Nous vivrons dans un monde qui change plus facilement et se conforme à notre volonté, ce qui aura un impact considérable sur la qualité de la vie.

Mais il ne s’agit pas seulement d’exercer plus d’influence sur le monde

Ce n’est pas seulement une question de contrôle, cependant. En reliant les esprits, nous pouvons acquérir de nouvelles connaissances sur les processus de pensée des gens qui nous entourent. En ce sens, la neurotechnologie offre la possibilité d’être tous mieux compris. Les mystères mentaux de la personne à côté de vous peuvent enfin être dévoilés. Nous entrerons dans un monde dans lequel nos pensées seront moins abstraites.

Je pense que cela sera particulièrement excitant dans nos projets artistiques. Si nous ne sommes plus limités à ce que nous pouvons réaliser avec nos mains et le support physique avec lequel nous travaillons, où pouvons-nous aller ensuite? À quoi ressemble même l'art lorsque l'esprit lui-même devient le pinceau?

Nous sommes peut-être sur le point de trouver des formes d'expression complètement nouvelles dans lesquelles l'art cesse d'être une «chose» physique que nous produisons, mais plutôt l'étincelle unique et essentielle de l'inspiration qu'une personne est capable de concevoir et de partager ensuite avec une autre une interface cerveau-ordinateur. Un futuriste culturel éminent a affirmé que «l'art aujourd'hui sera considéré à l'avenir comme une tentative louable mais risible d'échange télépathique».

Que se passe-t-il lorsque tout cela nous est aussi naturel que de respirer?

Passons maintenant à une époque où la société s’est habituée à manipuler directement des objets avec nos pensées et à pouvoir partager nos émotions, comme un repas. Nous pourrions bien en arriver à un point où nous commençons à ne plus percevoir une distinction aussi critique entre les choses composées de molécules et les états d’esprit constitués de neurones. Les frontières entre la pensée et la matière, l'abstraction et la réalité concrète peuvent devenir non seulement floues, mais non pertinentes.

En effet, nous pouvons voir un renversement où nos abstractions deviennent notre fondement. Les incursions de Neurogress dans le développement de logiciels capables d’apprendre comment nous pensons représentent un pas décisif dans cette direction. À mesure que le logiciel avancé d'IA pour la lecture des signaux de notre cerveau devient de plus en plus sophistiqué, nous pouvons bien atteindre un point où nos pensées sont considérées comme l'aspect le plus important et le plus concret de nos vies.

Investissez dans les appareils interactifs de demain contrôlés par l'esprit en achetant des jetons maintenant. Visitez Neurogress.io.