User Research North - Liste de lecture pour le retour au travail 2018

«Et ensuite?» - Photo de Nine Köpfer sur Unsplash

Nous pouvons faire semblant, être dans le déni. Mais l'été s'achève, les jours raccourcissent et refroidissent. Pourtant, notre cerveau reste en mode vacances: les synapses se déclenchent plus lentement, parfois seulement occasionnellement. Pour nous aider à reprendre le travail, nous avons demandé à une sélection de User Researchers et de UXers de partager des choses qu’ils ont trouvées inspirantes cette année. Voici ce qu'ils ont répondu avec. Faites-nous part de vos suggestions dans les commentaires ou via Twitter.

Merci à tous nos charmants contributeurs.

-James, Tom et Vicki - @ URNorth

Contributeurs

Cliquez sur un nom pour accéder à la section correspondante

Cyd Harrell

Gregg Bernstein

Harry Brignull

Leisa Reichelt

Mark Goddard

Sarah Drummond

Steph Troeth

Steve Krug

Steve Portigal

Whitney Quesenbery

Nos choix

Cyd Harrell

Écouter en profondeur pour cartographier les besoins d’information d’une communauté - C’est un excellent exemple de pratique concrète de la recherche avec sensibilité dans un contexte bilingue et multiculturel

Des messages vocaux aux votes - étude à grande échelle des membres du personnel du Congrès américain et de la façon dont ils gèrent les commentaires des constituants par le biais de multiples canaux. De nombreuses études ont tenté de déterminer comment le public souhaiterait communiquer avec les responsables, mais ce fut la première fois que nous avons examiné en détail la manière dont les responsables comprennent et traitent ce qu'ils reçoivent.

Et je pense simplement que c’est un fil extrêmement pratique, qui couvre un sujet dont beaucoup d’entre nous ont besoin, mais peu d’entre eux prennent le temps d’étudier: https://twitter.com/shoobe01/status/1017422919587319808

Gregg Bernstein

L'exposé de Paul Adam intitulé The End of Naval Gazing à l'UX Londres 2018 m'a énervé, a suscité une série de courriels réfléchis avec des amis du secteur et m'a obligé à exprimer mon point de vue sur le rôle de l'UX dans le contexte plus large des opérations commerciales.

Je ne suis pas d’accord avec tout ce qu’il a dit, mais l’examen de la pratique de l’UX par Paul était stimulant, nécessaire et, surtout, divertissant.

Nous menons souvent des recherches sur les utilisateurs au service d’une équipe produit, mais c’est une approche étroite de l’utilité de la recherche et de la pratique de l’expérience utilisateur en général. L’intervention de Paul me rappelle l’article de 2015 de Martin Eriksson intitulé L’histoire et l’évolution de la gestion de produits, qui confirme que les silos qui existent aujourd’hui sont éphémères et qu’une stratégie consistant à «placer le processus de décision aussi près que possible du client» est intemporelle.

Harry Brignull

Un petit mot pour User Research North - Harry était en fait sur une plage lorsqu'il a répondu à notre demande. C’est convenablement bref, les vacances sont pour les vacances!

Ce que j'ai le plus apprécié ces derniers mois:

Lettre d’information de Leisa Reichelt

La montée des opérations de recherche slack group / community

La vision de la communauté ResearchOps

Leisa Reichelt

Mon article recommandé a été crowdsourcing en regardant quel lien a reçu la plus grande réponse de ma petite lettre d’information. C'était de loin le gagnant avec presque deux fois plus de clics que tout autre lien. Cela me fait plaisir, car il y a beaucoup à aimer de cette offre de Jan Dittrich. Il s’appelle un Guide du débutant permettant de déterminer les besoins des utilisateurs, mais constitue un manuel très pratique pour la recherche sur les utilisateurs et constitue un point de départ parfaitement acceptable pour ceux qui souhaitent se lancer dans ce domaine. Cela a attiré mon attention en particulier sur la section Analyse - une activité malheureusement négligée par beaucoup de personnes pour mener des recherches enthousiastes à l’appui de leur «vrai travail» (conception, ou gestion de produit en particulier). Donc, si vous ne lisez qu'une section, commencez par Analysis.

https://jdittrich.github.io/userNeedResearchBook/

Mark Goddard

Le site Web de recherche Netflix est une chose que j’ai découverte récemment. C’est une sorte de moitié recrutement, moitié publication, mais c’est vraiment intéressant d’apprendre quelques détails sur la façon dont ils sélectionnent l’algorithme de la couverture (par exemple). Mais en dehors du fait qu’il s’agit simplement d’informations intéressantes, l’approche qu’ils adoptent pour publier cet article est incroyable. GDS a beaucoup fait cela dans le passé, mais je n’ai jamais vraiment vu beaucoup d’entreprises privées publier des publications. Il serait bon de voir plus de progrès dans la publication plutôt que de garder des informations secrètes, là où cela ne profite vraiment à personne.

Sarah Drummond

Matière noire et chevaux de Troie: vocabulaire de conception stratégique

J'ai trouvé ce livre utile car il aide les gens à comprendre le fait que la complexité de ce que vous essayez de concevoir va s'infiltrer et que vous allez essayer de rechercher et de répondre à une foule de questions sur ce que vous concevez mais c'est D'accord. C’est presque apaisant. Sa meilleure citation est que nous avons Macguffins, un terme tiré des films Hitchcock, que nous pouvons comparer à la conception ou à la création d’un site Web, car il est utilisé pour poser toute une série de questions sur l’organisation, la manière dont ils livrent, la politique, l’offre. .

Steph Troeth

Pourquoi les Occidentaux craignent les robots et les Japonais ne les craignent pas

Je suis fasciné par les discours médiatiques négatifs sur la perte de notre travail au profit de robots et d’algorithmes, principalement parce que c’est d’autres êtres humains qui créent ces robots et fournissent les données qui forment les IA - pour le moment. Nous semblons être sur la voie de la confrontation qui considère les robots comme une chose à conquérir et à dominer, par opposition à une force avec laquelle nous pourrions cultiver une relation symbiotique. L’article de Joi m’a rappelé à quel point certaines de nos peurs et réactions peuvent être très profondes, nées de nuances dans nos contextes culturels que nous tenons pour la plupart pour acquis. Ainsi, lorsque nous cherchons à interpréter le comportement humain parallèlement à la technologie dans la recherche, il est bon de garder ces contextes à l’esprit.

Steve Krug

Mon été de lecture préféré était le discours liminaire de la conférence UXPA de 2018 à Porto Rico: «Eventually Everything Connects» de la Dr. Carine Lallemand de l'Université du Luxembourg.

UXPA vient de publier les diapositives à l’adresse https://www.slideshare.net/UXPA/uxpa-2018-opening-keynote-by-ached)dr-carine-lallemand.

Carine est une universitaire et son intention était de tenter de remédier au fait que nous, les abeilles ouvrières, ne sommes souvent pas au courant des formidables outils que produisent les gens de l’autre côté de la barrière. Alors, elle a partagé un certain nombre de ses méthodes préférées de l'université.

J'ai trouvé ça inspirant. (Et j'ai tendance à * haïr * les keynotes.)

L’un de mes favoris était l’utilisation de graphiques en tant qu’outil pour effectuer une évaluation rétrospective de l’expérience d’un utilisateur avec un produit au fil du temps (une sorte de substitut du pauvre homme à la journalisation utilisateur extrêmement informative mais fastidieuse). C’est aussi simple: les utilisateurs tracent une courbe de leur expérience (rappelée) dans le temps, avec un axe vertical allant du négatif au positif. Ils numérotent des points essentiels et ajoutent des commentaires pour indiquer comment leur expérience a changé à ces points. Vous pouvez demander à l'utilisateur de créer plusieurs graphiques afin de se concentrer sur différents aspects de son expérience, tels que la convivialité, l'utilité, l'engagement, la satisfaction, etc.

Carine a distribué un fascinant livret conçu pour le discours liminaire et qui avait des pages blanches pour nous permettre d’essayer plusieurs des outils au cours de la session. (J'ai aussi tendance à détester la participation du public, mais cela a parfaitement fonctionné.)

Par exemple, voici le graphique rétrospectif que j’ai fait pendant le discours liminaire, au sujet de mon expérience du discours liminaire! (J'ai remplacé mes commentaires manuscrits par des caractères pour vous permettre de les lire.)

Steve Portigal

Compliquer les récits

Je trouve beaucoup de choses intéressantes dans les conversations qui se déroulent dans d'autres domaines. Cet article jette un regard critique sur le journalisme dans des contextes déchirés (par exemple, ceux dans lesquels nous évoluons de nos jours), mais propose quelques principes, exemples et leçons convaincants pour la collecte et le partage de recherches sur les utilisateurs.

Whitney Quesenbery

Nous connaissons tous le principe déductif ou inductif, mais j’ai pensé que cet article de Farnam Street était un bon rappel. Le titre dit tout: raisonnement déductif vs inductif: argumenter plus intelligemment, prendre de meilleures décisions et tirer des conclusions plus solides

Peut-être pas une recherche d’utilisateur, mais j’ai aussi trouvé cet article intéressant, notamment parce qu’il se termine par une dernière directive visant à «intégrer l’accessibilité à votre recherche en design». Concevoir pour l’accessibilité n’est pas si difficile

Et bien sûr, cela m’a rappelé: Ce que nous avons appris lors de la recherche auprès d’utilisateurs ayant des besoins d’accès - https://userresearch.blog.gov.uk/2018/08/09/what-we-learned-doing-user-research avec les personnes ayant besoin d'accès /

Nos choix

James Boardwell

J'ai été préoccupé par quelques thèmes différents au cours des 6 derniers mois. Le premier a été de quantifier les choses: utiliser des méthodes quantitatives et qualitatives pour aider les équipes de produits à apprendre et à prendre de meilleures décisions. J’ai trouvé certaines références bien parcourues très utiles ici, notamment cet article de Neilson Norman Group par Kate Moran sur Les méthodologies quantitatives de recherche sur les utilisateurs: un aperçu. L’autre est un livre intitulé Comment mesurer n’importe quoi: trouver la valeur des actifs incorporels dans les affaires de Douglas Hubbard (via Caroline Jarrett), et bien plus intéressant que ne le suggèrent le titre et la couverture du livre.

Mon deuxième thème a été le développement d’un cadre de gestion des besoins pour une entreprise commerciale (je travaillais chez Co-op jusqu’à récemment) et j’ai trouvé que Jobs to Be Done était à la fois utile et frustrant. Le travail d’Alan Klement pour moi a été le plus accessible, son livre When Coffee and Kale Compete, ainsi que ses articles de blog, tels que celui-ci sur les interviews avec switch (si vous pouvez passer outre le côté sournois des autres dans le monde du JTBD).

Enfin, j’ai beaucoup lu sur la conception comportementale, car je pense que les chercheurs utilisateurs peuvent apprendre beaucoup de la manière dont les humains-animaux sont câblés, ce qui les rend plus utiles aux équipes de produits. Le livre de Dan Ariely, Predictably Irrational, était un bon début et une bonne base pour moi.

Tom Walker

Le billet de blog de Lynne Polischuik intitulé Lead With Problems plutôt que Solutions a été une lecture inspirante pour moi. Ce n’est rien de complexe et ne dit rien de particulièrement novateur, mais c’est honnête au sujet d’erreurs et c’est un excellent exemple de l’importance de la recherche contextuelle. En tant que communauté, nous ne parlons pas souvent d’erreurs, nous voulons les cacher et ne montrer que nos meilleures choses. Ce billet ne fait pas ce qui est très convaincant pour moi car il a montré un côté vraiment humain pour travailler dans l'expérience utilisateur.

Je vous remercie

Merci encore à tous ceux qui ont contribué. Et aux lecteurs, nous espérons que vous avez trouvé de bonnes choses.